Soirée de présentation de la trilogie théâtrale Un Cœur Sauvage de Christophe Botti, vendredi soir. Petite frayeur en début de soirée quand un autobus discothèque marqué à l’effigie de TF1 a fait débarquer un groupe d’une quarantaine de personnes, dont un bon nombre de jeunes filles d’origine polonaise. Ravies, certaines d’entre elles ont manifesté leur bonne humeur en se précipitant sur la piste de danse. Le souci dans ce cas-là est d’expliquer le plus gentiment possible qu’à l’heure du bal musette il faut respecter quelques règles élémentaires : tournoyer dans le bon sens, ne pas bousculer les autres couples et déposer son verre sur une table et non sur le beau plancher ciré ! La pédagogie a fonctionné et le début de soirée s’est bien déroulé.

Plus tard dans la nuit toute l’équipe du Cœur Sauvage, qui avait appris à danser le madison pour l’occasion, s’est présentée sur notre petite scène pour vous donner rendez-vous au Théâtre Clavel à partir du 9 janvier. Christophe Botti, auteur, et ancien élève de la taulière (lorsqu’elle était professeur de lycée) a rappelé que deux des trois pièces avaient été créées au Tango : un Cœur Sauvage en 2005 et un Cœur en Herbe en 2010. Leur présence parmi nous un mois avant la grande première était donc une marque d’amitié durable.

coeur.jpg

Samedi, l’école de danse "Laissez-nous danser" nous a présenté, en guise de cadeau de Noël une chorégraphie sur le thème de Glee. C’était une préfiguration du spectacle qui sera donné en fin d’année scolaire (vers le mois de juin) par l’atelier chorégraphique de l’école. C’était aussi l’occasion de vous donner envie de vous joindre à eux pour apprendre à danser ces fameuses danses de salon que nous pratiquons en début de soirée. Là encore, l’animateur de cette école, Julien Poli, fréquente régulièrement notre bal depuis le premier jour où il y a découvert le plaisir de danser la valse et le tango ! Un samedi par mois, il prend en mains les platines et propose sa programmation musicale (avec des bizarreries comme du Lady Gaga remixé en version cha-cha !). Restez informés en devenant membres de notre groupe fan club des danses à deux sur facebook.

glee.jpg

Et si votre taulière a la réputation d’aimer les kikis et de choyer les jeunes, elle sait aussi recevoir ses vieux amis, comme Claude (bientôt 80 ans) qui est un papy fidèle au Tango. Il nous a raconté ses derniers plaisirs, comme réchauffer ses vieux os dans le bain à remous d’un sauna, excellent pour les rhumatismes, ou donner un récital de chant au centre culturel français de la ville où il habite. Justement samedi soir il était accompagné d’amis espagnols et nous avons dansé sur une de ses chansons écrite tout spécialement pour nous : le madison de la Boîte à Frissons.

claude.jpg