Je suis une grande bavarde et une de mes qualités (autant se complimenter soi même !) est d’être à l’écoute de mes clients. Et c’est ainsi qu’un jour, au cours d’un bal des célibataires j’ai fait la connaissance des « séropotes » qui ont créé une association de jeunes gays séropositifs. Au fil du temps j’ai sympathisé avec eux et continué de discuter (je vous le dis, la tchatche est une vraie passion).

C’est donc l’histoire d’une belle rencontre entre une « vieille séroneg » et des « jeunes séropos ». Il n’y eut pas de sexe entre nous (hélas !) mais je n’en ai pas moins accouché d’un livre qui va sortir très prochainement : Génération Trithérapie, rencontre avec des jeunes gays séropositifs.

COUV_blog.jpg

Il y est d’abord question de visibilité : pourquoi les séropos se cachent-ils ? Pourquoi craignent-ils autant le regard et le jugement des séronégatifs ? La vieille militante que je suis leur a donc expliqué toute l’histoire de la maladie, comment aux débuts on ne pouvait pas se cacher puisque cela se voyait ! Et pourquoi ensuite certains sont carrément descendus dans la rue pour se faire entendre… Mais aujourd’hui tout le monde est rentré dans le placard : le sida, on évite d’en parler, cela plombe l’ambiance. Sauf que les gays se contaminent encore, et beaucoup trop : après avoir été les inventeurs du safe sexe, nous sommes les mauvais élèves.

Bref, le but de ce livre est d’écouter les séropos, mieux les connaître pour trouver ensemble des moyens d’agir pour que la prévention fonctionne à nouveau. Dans la conclusion du livre vous me retrouverez telle que je suis, Taulière furieuse, aimant ouvrir ma gueule : je n’aime pas le nouveau paradigme de « le traitement comme prévention » et l’euphorie bio-médicale ambiante m’énerve. Je préfère les bonnes vieilles méthodes et surtout le militantisme de terrain.

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Lire mon livre et retrousser vos manches pour vous remettre à bouger vos belles fesses. Avez-vous envie que l’on soit tous obligés de prendre des médocs toute notre vie pour survivre ?

Le livre est déjà en vente au Tango. Vous pouvez aussi dès à présent le commander sur le site :
www.legueuloir.com

Rencontre signature à la librairie Les Mots à la Bouche le jeudi 1er mars 2012 à 19 heures.