De Jérôme Indécis : « Madame Hervé, aidez-moi, je n’ai rien à me mettre ! »

Mais mon chéri, sois toi-même, laisse juste vivre la folle qui est en toi. N’as-tu jamais eu envie d’être légèrement extravagant ? Ne t’es tu jamais retourné dans la rue pour admirer avec envie une folle exubérante : son allure, ses bijoux, son foulard, son sac !

La folie est certes un art de vivre qui ne s’improvise pas (lis régulièrement les chroniques de Candy Lafolle pour t’imprégner de cet état d’esprit), mais pour le bal des folles ne te prends pas la tête. Voici quelques indications :

- des vêtements moulants,
- de la couleur,
- des accessoires, foulard, bijoux,
- un coup de crayon sur les yeux et du gloss sur les lèvres,
- un sac à main…

Sylvain Raleur : Madame Hervé, vous me faites chier avec vos bals costumés, je viens de payer mes impôts et je suis fauché, j’ai pas un centime à investir dans vos conneries de folles ! »

Ta pauvreté ne t’autorise pas à être grossier chéri. Mon conseil ? Cherche bien dans tes armoires et tiroirs. Bien au fond, tu vas trouver des fringues que tu n’as jamais osées mettre ! Pourtant tu as un coup de cœur quand tu les as achetées… Et bien vendredi soir, vas-y, ressors les ! Le dress code est : lachez-vous !

De Simon Intello : Mme Hervé, pouvez-vous m’expliquer la différence entre une folle et un travesti ? Le bal des folles n’est pas le bal des travs ?

Pour être concret et pratique. Le travesti s’habille en femme : c’est compliqué, cela demande au moins deux heures de préparation, il faut investir en robes, chaussures, produits de maquillage hors de prix, etc.
La folle ne cherche pas à changer de sexe, elle joue avec son allure, lui donne une note de féminité pour le fun, mais ne méprise pas pour autant sa masculinité.
Le délire vestimentaire de la folle est donc beaucoup plus facile à réaliser que le travestissement.

De Rémi Rumeur : Je suis très inquiet, un bruit circule que ce bal des folles serait l’enterrement de Mme Hervé qui se transformerait en Hervé Lafolle…

J’apporte à ce bruit de couloir le plus formel des démentis. Madame Hervé sera toujours là, notamment pour présenter la folle académie et animer son bal des célibataires. En revanche, Hervé Lafolle pourrait effectivement devenir un nouvel habitué de certaines soirées… !

Dans tous les cas, je suis et reste votre dévouée taulière !