La Taulière veille sur ses mignons. Mine de rien elle furette en toute discrétion, remarque la formation de tel ou tel couple, s’inquiète de la dislocation d’un autre. Je ne suis pas Taulière pour rien.

Vendredi dernier j’ai recueilli les confidences de Luc (prénom changé comme disent les journalistes, pour assurer l’anonymat du témoignage !). La semaine précédente il était tout heureux dans les bras de Marc (Prénom…idem…). Ce soir il semble tristounet, je lui demande où est Marc…

Marc ne l’a pas rappelé, il n’a pas non plus répondu à ses messages… Pourtant c’était plutôt bien parti. Luc ne comprend pas mais n’insistera pas. Marc est séropo, Luc séronégatif. Ils en ont parlé dès le premier soir, et Luc s’en foutait. Alors ?

Cette fois ce n’est pas le séroneg qui s’est enfuit face au séropo, mais l’inverse. Et Luc ne comprend pas. Bien sûr il s’est posé des questions, ne serait-ce que sur ce qu’ils pouvaient faire, sur ce qu’ils ne devaient pas faire. Le seul doute (dans toutes les conversations sur le sujet actuellement) est toujours cette histoire de fellation avec ou sans capote, mais à part cela, Marc plait beaucoup à Luc, ils avaient plein de choses à se dire, et beaucoup d’attirance physique. Alors ?

En voyant Luc si dépité et triste, j’ai cherché à le consoler (sans le tripoter ! pourtant cela me démangeait, mais je vous le dis je peux être sérieuse !). Je lui parlais de tous les couples séro-différents que je connais et qui vivent ensemble depuis si longtemps. Je lui citais cet ami séropo persuadé de ne jamais plus avoir d’histoire d’amour avec un séronèg qui venait justement d’en débuter une qui s’annonce prometteuse ! Pour finir, je lui ai conseillé d’insister et de brusquer un peu Marc, qui après tout était plus apeuré que lui…

Mais au fond de moi j’étais en colère. Qu’est ce qui se passe en ce moment ? les séropos se cantonnent entre eux, se rencontrent sur le site barebackzone, geignent qu’ils sont discriminés, et décampent sans explication à la première occasion de rencontre sympa avec un séronèg ? Va vraiment falloir nous bouger !

Une raison de plus de câliner les séropotes et de rappeler que la prochaine soirée « Superpositif » c’est le dimanche 17 juin, et que ce serait bien pour l’occasion que tout le monde se mobilise, séropos et séronegs !

Voir le site SEROLOVE, mis en place par l’association Warning pour mieux appréhender la relation amoureuse dans les couples séro-différents.