A notre connaissance, la soirée Superpositif est une première à Paris. Curieusement, en feuilletant Fugues, le magazine gay québecois, je découvre qu’il existe à Montréal des soirées un peu semblable, et cela depuis juin 2005 ! Nous sommes vraiment des «maudits français» à la traîne !

DANCEPOZ, organisé deux fois par mois, s’adresse aux « hommes gais séropositifs et tous leurs amis, gars ou filles, atteints ou non du VIH ». La pub ajoute : « un lieu convivial et sans discrimination, où vous pourrez vous amuser, prendre un verre et danser si le coeur vous en dit ! Et vous donner surtout la chance de rencontrer des gens comme vous. Souriez, le soleil brille pour tout le monde ! ».

De même le club Bolo (équivalent des Gais Musette, en version danses en ligne) organise une fois par mois une « soirée positive : une fête pour les séropositifs et leurs amis. Venez-vous y mêler, faire de nouvelles rencontres et peut être davantage. Musique, danse et plus encore. »

Et je me dis que c’est rigolo, nous les français si prétentieux, plus d’un an après, nous imitons nos petits frères du Québec !

Soirée Dancepoz
Soirée positive