Arturo s’est retrouvé par hasard au Tango un soir de 14 juillet 2000. Il venait de déménager dans le quartier et est entré par curiosité sans savoir dans quel genre de bastringue il mettait les pieds. Il a tout de suite été emballé par la première partie de soirée consacrée aux danses à deux.

« J’aimais danser, mais aux débuts je n’osais pas, j’étais intimidé par tous ces danseurs qui avaient l’air si expérimentés. Je me suis inscris au cycle d’initiation que vous organisiez à l’époque, c’était Damien, alias Mademoiselle Gisèle, qui, en trois cours bien menés nous permettait de débuter. A partir de ce moment là je suis devenu un fidèle, accro même ! »

arturo.jpg

Arturo fait donc partie de ces habitués qui arrivent pratiquement à l’ouverture, et repartent vers 1 heure du matin, lorsque le programme musical bascule dans le disco et la dance.

« Ici c’est l’ambiance conviviale qui me plait, le fait de se parler. Les gens ne jouent pas les stars. Je me suis fait plein de copains, que je revois ici où là, notamment avec les Gais Musette, il y a tout un côté social qui s’est développé entre nous. Pour moi c’est tout un monde qui s’est ouvert »