Auto-satisfaction : notre public est toujours là, fidèle, heureux, qui se renouvelle sans cesse. Comme Taulière je retrouve la même impression que lorsque j’étais prof : chaque année j’ai un an de plus, mais le public lui garde sa moyenne d’âge insolente de jeunesse. L’été j’apprécie particulièrement les visites des anciens, ceux qui ont grandi, sont devenus matures et sortent moins souvent. Alors un petit tour par la Boîte à Frissons les étonne, on est toujours là, et on a tenu bon sur tous nos fondamentaux.

Samedi j’ai pu avoir une illustration du renouvellement de la clientèle, et c’était jouissif ! Gilles, notre DJ inamovible et tellement essentiel, a passé Gigi L’Amoroso, choix culotté durant ce week end à la mode Beyoncé. Et j’ai vu un jeune interloqué, plus que séduit, sentant instinctivement qu’il se passait un truc improbable : il a sorti son smartphone branché sur Shazam pour savoir qui pouvait bien chanter cette histoire si séduisante. Chaque nuit lorsque Gilles choisit le morceau inattendu de la soirée (Aznavour, Piaf, Georgette Plana... sont les best) je suis étonné par la réaction emballée du public, et je suis content d’être toujours là.

ohlala02BLOG.jpg

Nous ne sommes pas du tout people au Tango, mais samedi j’ai fait un accueil particulier à la troupe du spectacle Ohlala. David, l’agent de sécurité à la porte a été très surpris lorsque j’ai fait entrer une quinzaine de personnes sans payer (la consigne au Tango est claire : les people payent leur entrée !). Il faut dire que tout ce petit monde, composé de magnifiques danseurs, danseuses, acrobates, contorsionnistes était entrainé par le plus beau, le plus charmant, le plus sexy de la troupe (du moins selon le goût très arrêté de la Taulière), Nordine... Pour une fois j’ai timidement demandé à être photographié avec lui, mais Miss You (ma fille Youssef), énervé ou jaloux, a mis beaucoup de mauvaise volonté pour prendre cette photo.

blogjuillet2016nordine.jpg

Ils ont festoyé dans une ambiance bon enfant et l’acrobate de la troupe nous a même offert un show sur la scène (accompagné de deux belles filles un peu jalouses du succès des copains masculins), moment de grâce évidemment non photographié par ma mauvaise fille.

Cela m’a donné envie de programmer un petit show vendredi la semaine prochaine (comme chaque dernier vendredi du mois), avec notamment Sweety Bonbon (aussi mignon que Nordine, moins de muscles, mais si charmant !) et Tara Jackson, qui elle, a un organe vocal que bien des chanteurs pourraient lui envier.