Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

septembre 2015

dimanche 6 septembre 2015

Anniversaire de la fratrie

Pour nos 18 ans la soirée fut juste sublime. La fratrie Boîte à Frissons s'est attribué un disque d'or !

Cela débute par un énorme bouquet de fleurs, parsemé de mures, offert par une dizaine d’habitués du début de soirée. Les accros des danses à deux constituent le joyau de la clientèle de La Boîte à Frissons.

blog05.jpg

Pour le look du jour, il faut donner un bravo à Youssef (assistant de La Taulière depuis un an, il rempile avec abnégation) et DJ Gilles (inamovible) qui ont arboré leurs appareils dentaires d’adolescents mal dégrossis. Sweety Bonbon comme à son habitude était gracieux et souriant, il a chanté sans ménager sa peine, en connaissant la maxime aigre douce de Méziane : « c’est pas pour ça que tu seras payé plus ! ».

youssef.jpg sweetie.jpg

La Boîte à Frissons c’est un genre de famille comme dans les fantasmes. On se resserre parce que c’est ainsi que le bonheur se construit.

blog01.jpg

C’est ainsi que toute la fratrie a offert à Madame Hervé un cadeau d’anniversaire qui lui a donné les larmes aux yeux. Mademoiselle Gisèle, la plus ancienne favorite, accompagné de Sweetie Bonbon le dernier préféré, ont chanté « l’hirondelle du Faubourg » (La Taulière raconte toujours que sa grand-mère lui chantait cette chanson réaliste, et que depuis chaque nouvelle écoute lui provoque une émotion nostalgique à la Marcel Proust).

hirondelle.jpg

Puis le public vit surgir sur scène un autre cadeau inattendu, serré entre les bras d’un beau jeune Homme presque nu en talons aiguilles (Non Fadi n’était pas le cadeau) : le disque d’or attribué à Madame Hervé « il venait d’avoir 18 ans ».

blog02.jpg

disqueor01.jpg

Pour une fois, Madame Hervé, qui déteste les anniversaires, est restée de bonne humeur. Comme quoi les années passent et ne se ressemblent pas tant que cela ! Bonne 19ème saison à La Boîte à Frissons.

mardi 1 septembre 2015

18 ans et on continue !

La Boîte à Frissons fête en septembre son 18ème anniversaire et entame sa 19ème saison ! Les anniversaires sont toujours l’occasion d’un examen de conscience !

Aujourd’hui le mien commence par un aveu : j’ai été très tenté d’arrêter la musique, comme le dit Piaf dans la chanson l’accordéoniste. Depuis quelques années je me suis un peu dispersé, j’ai écrit des livres, je me suis beaucoup investi dans la lutte contre le sida, j’ai pris des responsabilités au centre LGBT. Comme Taulière, j’avance en âge, et certaines évolutions ne m’emballent pas, par exemple : j’ai du mal avec certains tubes musicaux actuels que je trouve agressifs ! Je ne comprends pas pourquoi les jeunes reniflent du poppers sur la piste de danse. Et tous ces mecs scotchés sur leur smartphone qui oublient de sourire à leurs voisins c’est parfois flippant.

Je n’ai pas envie de ressembler à certains mecs matures comme moi, qui sont tellement omnibulés par le souci de « rester dans le vent » qu’ils en perdent leur boussole. Depuis le début, La Boîte à Frissons a été « anti-fashion », nous avons suivi nos intuitions, nos envies, sans nous demander si c’était tendance ou pas. C’est ainsi pour la musique que nous programmons, pour les danses à deux que nous pratiquons en début de soirée, pour la capote que nous continuons à vanter, les associations LGBT que nous soutenons et d’autres choix qui nous définissent.

Et au bout du compte ça marche ! Vous public chéri, vous êtes fidèles, vous vous renouvelez, je reçois tant et tant de marques de reconnaissance, des compliments incroyables de la part de tous ces habitués dont je suis totalement incapable de me souvenir de leurs prénoms. Je suis aussi tellement fier lorsque je sors dans d’autres lieux gays partout dans le monde, et que je constate qu’effectivement Le Tango est différent. Alors j’ai à nouveau envie de continuer, et de vous le raconter sur ce blog (Le blog c’est ringard ? Mais non c’est juste comme on aime : kitsch !).

Voici donc une nouvelle saison, avec une équipe renouvelée (je vous en dirai plus prochainement), un programme parsemé de soirées spéciales comme on les aime, un nouveau rendez-vous mensuel le premier dimanche du mois (Thé sportif & LGBT) et quelques autres initiatives en préparation…